La rue de Couëré rendue aux piétons et aux vélos

Par @actu44, le samedi 6 avril 2019 — 2 minutes de lecture

Quelle surprise ce samedi dans le cœur historique de Châteaubriant. Les jardinières bloquent l’entrée de la rue de Couëré, interdisant toute circulation automobile. La rue pavée rendue enfin aux piétons et aux vélos. Les passants peuvent flâner tranquillement, les enfants peuvent gambader sans la crainte de se faire klaxonner par les automobilistes, qui d’habitude, roulent très vite dans cette artère du centre ville.

 » Cela est très agréable de pouvoir se promener avec ma petite-fille «  dit un castelbriantais de longue date.

Les commerçants, eux, ont tous apprécié cette initiative. Ils ont pu, pour certains, déballer et donner plus de visibilité à leur magasin et mettre en avant leurs produits.

La raison de cette voie devenue piétonne et cyclable l’espace d’un instant ? La venue de Bernard Pivot à la médiathèque de Châteaubriant à l’occasion de la première édition du Festival  » Lettre en scène « . Cela aurait fait tache que le maître de la dictée nationale fût-ce incommodé par un bolide lancé à pleine allure.

L’embellie fut, hélas, de coutre durée. Bernard Pivot parti, un chariot élévateur est venu remettre en place les jardinières, laissant de nouveau les voitures polluer le charme et la tranquillité de la rue.

Alors qu’attend-t-on pour redonner les rues pavées aux piétons et aux cyclistes, chaque week-end avec les beaux jours qui arrivent ? Alors que les automobiles empruntent ces rues pour le seul transit, dès que la voie est piétonnière, le commerce y gagne, les gens se rencontrent à nouveau, les touristes prennent le temps d’admirer la ville et de flâner dans le centre historique.
 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.