Les centres des sapeurs pompiers d’Issé et de Saint Vincent des Landes en Sursis

Les maires et les populations d’Issé et de Saint Vincent des Landes sont en colère. Ils ont l’impression d’être des citoyens de seconde Zon. Le SDIS ( Service Départemental d’Incendie et de Secours) a l’intention, économie oblige, de fermer purement et simplement les casernes de ces deux communes du nord du département de la Loire-Atlantique.

Les habitants sont inquiets sur les risques de rallongement des délais d’intervention.

Dès 2006, Philippe Grosvalet, en charge du SDIS prévenait qu’à terme, sur les 97 centres de secours du département, il en resterait 66.

Le 30 juin en application du SDACR ( Schéma départemental d’analyse et de couverture des risques , le Président Grosvalet a présenté aux maires des communes d’Issé, St Vincent des Landes et Treffieux, l’orientation qu’il donnait au rapprochement des centre d’incendie et de secours (CIS)  . L’orientation consiste en une affectation des Sapeurs-Pompiers Volontaires des communes d’Issé et St Vincent des Landes sur les CIS de proximité, à savoir Tréffieux et Moisdon La Rivière (en astreinte lorsque les délais de route seront compatibles) ou au CIS Châteaubriant (en garde postée dans les autres cas).

La population est invitée  à manifester ce dimanche 12 juillet 2015 à midi devant la caserne des pompiers de Saint-Vincent des Landes et sur la page facebook créée par Arnaud Boisteau  pour défendre cette cause.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page