Les mauvais chiffres de l’emploi à Châteaubriant

On pourrait se réjouir de ses bons chiffres mais beaucoup ont dû reprendre le chemin de Pôle emploi  » dès la fin juin 2015  » commente l’Observatoire de Pôle emploi « le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A affiche une hausse de +10,2% comparativement à juin 2014. Cette évolution est moins favorable que celle affichée par le département de la Loire-Atlantique (+5,9%) et la région Pays de la Loire (+5,3%). En ajoutant à la catégorie A, les demandeurs d’emploi recensés en catégorie B et ceux en catégorie C, le nombre de demandeurs d’emploi se chiffre sur le territoire du bassin d’emploi de Châteaubriant à 4 440, soit une progression de +9,7% par rapport à juin 2014. »

« Même si l’évolution moyenne de la demande d’emploi de catégorie A s’établit à +10,2% en juin 2015, certaines catégories de population apparaissent plus fragilisées. C’est le cas des demandeurs d’emploi de 50 ans et plus, des demandeurs en obligation d’emploi et des bénéficiaires du RSA. En un an, leurs volumes ont respectivement progressé de 12,7%, 20,3% et 19%. »

Alain Hunault, le multi-président-maire de Châteaubriant, son adjoint au développement économique, Arnaud Laverne auront beau gesticuler, accuser l’État, la conjoncture, ou la météo… il n’empêche que les chiffres sont là.
Dans le département d’autres communes se sont retroussées les manches. Les élus de ces villes aux bons résultats ne cumulent pas les mandats et prennent le problème de l’emploi à bras le corps.
 

Sur un an moins d’offres d’emploi

 » de juillet 2014 à juin 2015, Pôle emploi a recueilli 1 330 offres d’emploi sur le territoire du bassin de Châteaubriant, soit 5,3% de moins qu’au cours des douze mois précédents. Plus de 79% de ces offres sont issues du tertiaire (1 053 offres) et affichent une baisse en évolution annuelle cumulée de 6,3%. La construction représente 4,1% des offres, l’industrie 13% et l’agriculture 3,7%. « 

Source Observatoire Pôle emploi des Pays de la Loire octobre 2015.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page