Châteaubriant

Mémoires vivantes : Les Guerres 14-18 et 39-45

Les lycéens et apprentis des établissements des Pays de la Loire ont restitué leur travail de mémoire lundi 6 mai au Théâtre de Verre à Châteaubriant

Mémoires vivantes : Les Guerres 14-18 et 39-45 permet aux jeunes de travailler sur des projets liés à la Première et à la Seconde Guerre Mondiale. Particulièrement sur la Résistance et la Déportation. Les lycéens et apprentis ligériens accompagnés tout au long de l’année par les équipes éducatives ont découvert des lieux de mémoire. Ainsi que des monuments du souvenir. Les projets sur lesquels ils ont travaillé peuvent s’inspirer de l’histoire locale et régionale et s’appuyer sur des figures locales de l’Histoire.

Les lycéens et apprentis des établissements des Pays de la Loire étaient présents ce lundi 6 mai 2019 au Théâtre de Verre à Châteaubriant.  Ils ont présenté leur travail de mémoire. Ils ont eu également l’occasion de visiter la carrière des Fusillés à Châteaubriant. Ce haut lieu de mémoire où les nazis fusillèrent 27 hommes le 22 octobre 1941.

Pour élever le travail de mémoire au rang d’obligation citoyenne, et susciter l’esprit d’engagement, cette action éducative ligérienne propose d’accompagner les jeunes et la communauté éducative, dans leurs projets touchant à l’histoire et à la mémoire. Elle vise à donner aux jeunes des clés de lecture. Afin de comprendre les mécanismes de l’histoire. Et ainsi mieux appréhender le présent. Elle s’appuie en particulier sur des visites de lieux de mémoire.

En 2015, Jean-Paul Le Maguée, du Musée de la résistance témoignait lors de la Journée de la Résistance.

Au cours de l’année scolaire 2018/2019, 13 projets ayant trait à la Première Guerre mondiale. Mais aussi à la Seconde Guerre mondiale sont conduits dans 12 lycées et 1 CFA. Ainsi, près de 900 jeunes ont engagé et poursuivront tout au long de cette année un travail sur l’histoire et la mémoire.  A partir d’ouvrages, d’archives, mais aussi lors de découverte des lieux de mémoire ou de monuments du souvenir.

L’action est menée en partenariat avec le Mémorial de Caen qui permet de mieux connaître l’histoire de la Seconde Guerre mondiale des origines jusqu’à la fin de la guerre. Avec les Archives Départementales qui mettent à disposition des ressources enrichissant ainsi la réflexion des jeunes . Avec le Musée d’Histoire à Nantes, le Mémorial des Déportés de Mayenne, l’Écomusée de Saint-Nazaire et d’autres lieux historiques.

Transmettre aux jeunes générations l’histoire et les mémoires des conflits

Les visites de sites consacrés à l’histoire, les parcours pédagogiques illustrés, sont autant de moyens de parcourir et découvrir des lieux de mémoire, et une autre façon d’appréhender l’histoire, complémentaire des enseignements scolaires.

Au cours de ces parcours, des rencontres avec des grands témoins : rescapés, anciens combattants, historiens permettront aux jeunes d’assister à des échanges, les replaçant au cœur de l’histoire.

Enfin, grâce à des partenariats développés avec la Région et le Rectorat, les projets des établissements pourront bénéficier d’un accompagnement renforcé.

Les projets présentés par les établissements scolaires lors de Mémoires vivantes : Les Guerres 14-18 et 39-45

LPO Aimé Césaire – Clisson (44)« St Nazaire : Mettre en relation les connaissances de technologie de la maçonnerie et en particulier les usages du béton, avec l’histoire : les ouvriers et la guerre. »

LG Charles Péguy – Clisson (44)« Gorges dans la Seconde Guerre mondiale : L’année dernière, le dispositif ULIS a pris part à la politique d’actions éducatives des Pays de la Loire (axe 1: les guerres) et a travaillé sur la commune de Gorges dans la 1ère Guerre mondiale. Une exposition a été créée au CDI et des élèves de CM1/CM2 ont été sensibilisés sur ce thème par les lycéens. Cette année, nous souhaitons poursuivre ce travail, en continuant les recherches sur la commune mais cette fois-ci sur la 2nde Guerre mondiale et plus particulièrement sur une figure de la résistance locale : le Général Audibert. »

LP Louis-Jacques Goussier – Rezé(44)« Mémoire de la Grande Guerre, vivre et commémorer le 11 novembre : À partir d’un corpus mêlant films, correspondances de poilus, bandes-dessinées et photographies, les élèves rédigent une lettre en se mettant dans la peau d’un poilu combattant à Verdun en 1916. Plusieurs de ces lettres seront lues lors des commémorations du 11 novembre à Rezé où les élèves chanteront, accompagnés d’une chorale, la chanson de Craonne. Les élèves vont également travailler sur l’histoire de poilus rezéens qui ont donné leur nom à des rues.Sur les plaques ne figurent souvent que le nom et le prénom du poilu. Les élèves vont donc sortir ses poilus de l’oubli grâce à un travail sur des archives afin d’enrichir les plaques. En Arts appliqués, les élèves vont s’inspirer de tableaux d’Otto Dix et de Fernand Léger pour réaliser des maquettes, par exemple de tranchées.

Par ailleurs, nous allons également travailler sur les rezéens dans la 2nde Guerre mondiale et clore notre projet par un voyage sur les plages du débarquement et au Mémorial de Caen. »

LPO Julien Gracq – Beaupreau-en-Mauges (49)

« Commémoration du centenaire de la première guerre mondiale à Beaupréau. Le lycée J. Gracq s’intègre dans l’exposition organisée par la municipalité de Beaupréau-en-Mauges et par l’Office du Tourisme. Ils réalisent un des stands consacrés au centenaire de l’Armistice de 1918 (et labellisé Mission Centenaire). Cette réalisation part de la recherche sur la période 1918-1920 et se poursuit jusqu’à sa réalisation concrète. Les élèves sont sollicités pour apporter des témoignages et/ou des objets familiaux datant de cette période pour contribuer à la réalisation du stand qui comprendra en outre : un mur de portraits de personnages du territoire liés à la guerre 14-18 selon la technique du monotype, des vidéos liées au centenaire à définir avec les élèves.

LPO Fernand Renaudeau – Cholet (49)« Mémoires de la Première Guerre Mondiale. Dans un travail d’écriture collaborative, les élèves de la troisième Prépa Professionnelle et les élèves de la première Littéraire du lycée Renaudeau s’intéressent aux mémoires de la Première Guerre mondiale. Des mémoires locales, des mémoires familiales, des mémoires théâtralisées, … »

LGT Saint Louis – Saumur (49)« Sur les traces des anciens combattants du lycée Saint Louis pendant la 1ère Guerre mondiale. Huit élèves de Première sont engagés dans un travail de mémoire concernant le passé de leur lycée. Ils effectuent des recherches sur d’anciens élèves de leur établissement ayant participé aux combats de 1914-1918 et rendent hommage à ceux qui sont tombés au front. Dans cet objectif, ces jeunes sont appelés à participer à l’organisation d’une cérémonie commémorative dans l’établissement en novembre 2018. En parallèle,  ils participaient à un colloque de lycéens sur le thème : « Jeunes d’Europe : de la Guerre à la Paix ? ». Celui-ci se déroulait du 9 au 12 novembre 2018 à Compiègne. Ils ont pu d’assister aux célébrations du 11 novembre.

LP Claude Chappe – Arnage (72)« Du débarquement en Normandie à la Guerre froide : les États-Unis et le monde (1944-1989). Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de terminale Bac Pro en histoire s’intitulant « Les États-Unis et le monde de 1917 à 1989 ». Le but est de montrer comment ce pays est devenu une hyperpuissance entre ces 2 dates. Le débarquement et la Guerre froide sont 2 moments forts dans l’histoire de ce pays. La visite du mémorial permettra de travailler sur ces deux sujets. Les 2 classes de BTS viendront dans le cadre de leur enseignement de culture générale et expression française. Chacune des classes (Term Bac Pro BTS) pourra réfléchir sur le travail de mémoire et l’intérêt de lieux de mémoire. »

LPO Don Bosco – Mayenne (53)« Qui sont les soldats mayennais de la Première Guerre mondiale ? Ce projet a pour ambition de commémorer le Centenaire de la Première Guerre mondiale. Le retour à la paix et la construction de l’Europe. Ce projet comprend quatre événements autour desquels s’articulent plusieurs actions. Les élèves de lycée général et professionnel sont impliqués dans l’événement 2 qui se déroule le 9 mai 2019. Cette soirée invitera à cheminer de 1914-1918 vers la construction de la paix et de l’Europe. Avec l’organisation d’un parcours permettant de faire découvrir les différents projets menés par les élèves. Les élèves de 2nde Bac Pro Gestion Administration se chargent d’assurer la communication et la promotion de cette soirée du 9 mai. Les élèves de 1ère Bac Pro Accueil s’occuperont, quant à eux de la prise en charge des invités. Ils assureront l’accueil des participants, la bonne gestion des rotations et l’orientation du public ainsi que le service du cocktail. »

LPO Robert Garnier – La Ferté-Bernard (72)« De l’affrontement à l’unité européenne : Alors que l’Europe est en crise, il parait important de rappeler aux élèves une des raisons de sa création : éviter de nouveaux conflits. Pour cela, il est essentiel qu’ils prennent conscience qu’ils appartiennent à une nation, à son histoire mais aussi à l’Europe. Le projet qui s’articule autour de trois moments forts, visite du CERD et du camp du Struthof, d’une institution européenne, de lieux de mémoire à Verdun, doit les amener à réfléchir sur l’Europe et son histoire, dans un travail autour de la 1ère Guerre mondiale, de la 2nde Guerre mondiale, de la résistance et de la déportation. »

LP Joseph Roussel – Le Mans (72)

« Mémoires en action ! : Le projet « Mémoires en action » s’inscrit dans le programme de 3ème PEP du lycée Joseph Roussel. Il mobilise 3 disciplines d’enseignement général : Lettres- Histoire Géographie EMC – Arts plastiques. Le choix est en lien avec le cycle des commémorations autour du Centenaire de la Première Guerre Mondiale se terminant en 2018. Le projet « Mémoires en action ! » associera, d’octobre à mai, environ, un ensemble de travaux personnels et collectifs sur le Devoir de mémoire (incluant documentation, lecture, écriture, productions plastiques, orientées sur la thématique des Guerres et de l’engagement personnel). Il sera croisé avec la participation au Concours de la Résistance. Ce projet s’inscrit pleinement dans le projet d’établissement. »

LPO Notre Dame – Fontenay-le-Comte (85)
« Vichy : ville d’eau et d’histoire (2nde Guerre mondiale).  Découverte de la ville de Vichy à travers des visites conférences, « Vichy, capitale de l’Etat français ». Les élèves réaliseront un carnet de voyage en lien avec le cours de français (présenté au bac). Ainsi que des travaux d’écriture relatif au cours d’histoire et en particulier à la période de l’occupation (discours…). »

CFA BTP Vendée Aforbat – La Roche-sur-Yon (85)
« Travail sur le devoir de mémoire de la 1ère Guerre mondiale : Faire découvrir la 1ère Guerre mondiale, à travers le rôle des femmes : ce sont elles qui devront relever le défi du remplacement des hommes. Paysannes, ouvrières à l’usine, infirmières elles vont participer de manière décisive à l’effort de guerre. Un éclairage sera porté sur la correspondance de guerre entretenue entre les soldats et les femmes à l’arrière. Le rôle des femmes dans la 1ère Guerre mondiale sera abordé par le biais d’une exposition, de jeux de plateau proposés à l’ensemble des CAP 1. Le thème abordé correspond au programme d’histoire des CAP. »

LPO Saint François d’Assise – La Roche-sur-Yon (85)
« Découverte d’un lieu de mémoire : Oradour-sur-Glane. En tant que professeures principales de deux classes de CAP avec dispositif ULIS, nous avons à cœur de proposer une ouverture culturelle à nos jeunes issus parfois de milieux défavorisés afin d’éveiller leur sens civique. Nous nous rendrons donc à Oradour-sur-Glane pour découvrir le village anéanti.  Afin de comprendre le contexte historique grâce au mémorial et à l’approche réalisée en classe. De plus, c’est l’opportunité pour ces jeunes de partager deux journées ensemble avec une nuitée hors cadre familial. Ce qui sera une première expérience, source d’angoisse pour certains mais leur permettant de gagner en autonomie. Un travail préparatoire sera réalisé en amont avec le dispositif Ulis afin de rassurer et mettre en confiance les plus fragiles. Par ailleurs, nous nous déplacerons en bus afin de découvrir les richesses de la région et amènerons ces jeunes à respecter les consignes données par le chauffeur. »

Mémoires vivantes : Les Guerres 14-18 et 39-45

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer