Politique de la ville : signature du contrat-cadre au printemps

Par @actu44, le jeudi 15 janvier 2015, mis à jour le samedi 4 mai 2019 — 3 minutes de lecture

Les échanges, très constructifs, ont permis de valider d’ores et déjà un certain nombre d’aspects administratifs :

– Le portage du contrat de ville sera assuré par la ville de Châteaubriant, la Communauté de Communes le contractant également pour ce qui relève de ses compétences.

– Le territoire d’observation sera étudié avec précision en fonction des conclusions du diagnostic social. D’ores et déjà, il pourrait intégrer les communes en Zone de Revitalisation Rurale situées sur le canton de Saint-Julien de Vouvantes mais également d’autres communes sur lesquelles des besoins sociaux précis auraient été identifiés.

Le calendrier opérationnel

Le contrat cadre sera présenté au printemps au Conseil Municipal de la Ville de Châteaubriant et au Conseil Communautaire. Son élaboration fera l’objet d’un travail concerté avec l’ensemble des partenaires. Une prochaine réunion de travail est d’ores et déjà fixée le jeudi 29 janvier prochain pour partager les éléments du diagnostic. Ceux-ci s’appuieront sur 4 piliers :
. La cohésion sociale avec le diagnostic social déjà engagé, le projet de centre socio-culturel, le travail entrepris autour des questions de mixité sur le quartier, notamment avec l’évolution du Multi accueil du Petit Castel ou encore avec le projet de création d’une antenne du Foyer des Jeunes Travailleurs.

Un travail partenarial très fort sera conduit tant avec l’Éducation Nationale qu’avec les acteurs associatifs du quartier tels que l’Association Rencontres et l’Association Culturelle Turque.

Le classement des établissements scolaires en Réseaux d’Éducation Prioritaire, concourra à mobiliser des crédits pour développer de nouvelles opérations notamment autour des pratiques culturelles.

. Le renouvellement urbain et le cadre de vie : cet axe de travail permettra de poursuivre et d’amplifier l’action déjà largement engagée par Habitat 44 pour l’amélioration des bâtiments et des parties communes.

. Le développement économique et l’emploi : Sur ces questions, Pôle Emploi et la Maison de l’Emploi joueront tout leur rôle. L’ensemble des partenaires réfléchira également aux moyens de mise en œuvre d’une présence renforcée au cœur du quartier, au plus près des préoccupations de la population.

. Le quatrième axe sera consacré à la gouvernance et à la participation citoyenne. Cette démarche de consultation de la population telle qu’elle a déjà été engagée avec le recueil de paroles du diagnostic social prévoira toutes les conditions à l’expression et à l’appropriation des projets par les habitants du quartier.

Le niveau d’équipement de très grande qualité, souligné par les participants (Médiathèque, Conservatoire, équipements sportifs, multi accueils…) constituera un appui précieux aux nouvelles initiatives conduites dans le cadre de la politique de la ville.

Considérant ce niveau d’équipement, la situation de son établissement et les nombreux projets déjà engagés par les collectivités sur le quartier, M. Pannetier, Proviseur du Collège de la Ville aux Roses, a proposé de qualifier ce quartier prioritaire comme un quartier prioritaire « haut de gamme ».

C’est le défi que se sont lancés l’ensemble des partenaires présents.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.