Châteaubriant

Que devient Samba en Guinée-Bissau ?

Jean-François Mousseau nous donne de bonnes nouvelles de Guinée-Bissau, de Samba et de sa famille.

Que devient Samba en Guinée-Bissau ? A Châteaubriant, tout le monde se souvient de Samba qui a vecu deux mois ici. L’enfant de sept ans, à l’époque était reçu par Marie-Annick et Alain Rétif en famille d’accueil. Il se faisait alors opéré, en 2013, d’une large Communication Intra Ventriculaire au CHU de Nantes par le professeur Olivier Baron.

Jean-François Mousseau, infatigable d’humanité est allé apporter un moteur pour la pirogue du père de Samba. A Châteaubriant, un association Les Amis de Samba,  créée en 2019 soutient l’action et a pour but de venir en aide des enfants de Guinée-Bissau et à leurs familles. Afin que ces familles vivent dans la dignité. Que les enfant reçoivent une éducation, un métier et une autonomie.

Aujourd’hui, Jean-François Mousseau nous livre quelques mails. Il nous donne de bonnes nouvelles de Guinée-Bissau, de Samba et de sa famille.

Jeudi 23 Janvier 2020 :  » Juste un mot pour te dire qu’on a bien acheté aujourd’hui le moteur à Ziguinchor. On est sur la route pour rentrer à Bissau.

On part finalement cette nuit pour Buba car il paraît qu’il y a la révolution qui se prépare à cause des élections.

Une fête est prévue lorsqu’on arrivera sains et saufs et avec le moteur. »

Vendredi 24 janvier 2020, 21h11 : « On est bien tous arrivés cette nuit dans la ville de Buba, avec Samba et son cousin Delfim. Ainsi qu’ Aliou son papa et son oncle Satala, et surtout avec le moteur pour la pirogue. Le voyage a été épuisant et il fait très chaud.

Aliou, le papa de Samba n’avait pas dormi de toute la nuit précédente et a beaucoup prié. Tu ne peux pas imaginer le bonheur du père et de la famille ce matin.

Car c’est l’espérance de toute une vie qui se concrétise.

 » Et tout cela grâce à l’association Les amis de Samba et des bénévoles.

Une grande fête à été organisée vers 16h avec les griots, les musiciens et toutes les femmes qui dansaient aux rythmes des tambours. Ça vient juste de se terminer.

Toute la marmaille est en train de dîner dehors en ce moment (du riz et du poisson).

Quand j’étais à Bissau, je suis allé voir Samba à l’école et j’ai payé pour les enfants les prochains trimestres. Les deux vélos que nous avions offerts sont explosés (made in China…). J’ai payé le réparateur pour qu’ils fonctionnent à peu près à nouveau. »

J’ai donné ce matin les deux ballons de foot aux garçons, ballons offerts par les Voltigeurs et signés par les enfants de Chateaubriant.

« Je vais publier demain qq photos sympas…

Demain matin, nous allons avec Samba dans le dispensaire de la ville pour apporter les masques et les champs opératoires que j’ai récupérés grâce à un ami chirurgien à Paris. J’en avais une deuxième valise entière. Je vais voir de quoi ils ont besoin et comment on peut les aider.

Je vois également le responsable de la ville car le Maire est absent. Comme j’ai apporté le drone, je vais leur faire qq photos aériennes de la ville que je vais leur donner.

J’ai bien expliqué que le don du moteur n’était pas financé par moi, mais par l’association que nous avons créée et grâce aux bénévoles.

Dimanche nous essayerons pour la première fois le moteur sur la pirogue en bois, et si tout fonctionne, ce sera Mission Accomplie !

Dimanche 26 janvier, 18h14 :

« C’est génial. Ce matin, on a essayé le moteur pour la première fois sur la pirogue.
Cris de joie au démarrage du moteur ! »

Et dès que Aliou a démarré le moteur, tout le monde a crié et applaudi ! C’est enregistré.

« Vous avez tous un « muito muito obrigado » de la part de la famille.

Sinon j’ai rencontré hier l’administrateur du petit hôpital de Buba (24 lits) et Samba à donné les sacs de masques et champs opératoires que mon ami chirurgien avait offerts. Ils étaient super contents.

Ils vont ouvrir une salle d’opérations pour faire des césariennes prochainement. A l’hôpital, ils ont effectué 30 accouchements depuis le début du mois. J’ai noté leurs besoins, et c’est très simple, à commencer par toutes les choses élémentaires. Je pense que l’on aura un peu de travail avec l’association…

Samba et son cousin sont repartis tout à l’heure pour Bissau car il y a école demain. Moi je reste ici avec la famille pour travailler sur les problèmes de la pêche, et je rentrerai jeudi à Bissau, et dans la nuit de dimanche à Paris. »

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer