Renforcer la dynamique d’éducation artistique

Un Comité territorial régional d’éducation artistique et culturelle (COPREAC) s’est tenu le 27 avril 2015 à l’hôtel de préfecture de Nantes, présidé par William Marois, recteur de l’académie de Nantes, et Louis Bergès, directeur régional des affaires culturelles des Pays de la Loire, en présence d’élus et de représentants des collectivités territoriales et des services de l’État.

Ce comité de pilotage territorial est une instance de discussion à l’initiative des préfets de région et des recteurs réunissant les services de l’État et les collectivités territoriales. Il s’est fixé en 2014 deux axes de travail :
– améliorer la lisibilité des politiques d’éducation artistique et culturelle (EAC) et la cohérence des actions mises en œuvre
– développer l’accompagnement des territoires sur des politiques d’EAC et à prioriser les territoires jugés plus démunis.

Le COPREAC du 27 avril a permis de :
– présenter le travail d’identification de territoires potentiellement prioritaires dans le champ de l’EAC mené par la DRAC en lien avec le Rectorat,
– présenter les résultats d’une enquête menée par le Rectorat de Nantes, en lien avec la DRAC, sur l’offre existante dans l’ensemble des établissements scolaires de la région en matière d’accès à l’art et la culture,
– présenter deux exemples de politiques territoriales d’EAC mises en place par des collectivités locales, avec le soutien de l’État (CLEA de l’Anjou bleu, Projet Quartier en scène à Laval),
– partager l’identification de territoires prioritaires d’intervention pour des politiques conjointes d’EAC.

A l’issue des débats une méthodologie a été adoptée définissant l’établissement public de coopération intercommunale (EPCI) comme acteur important du développement d’une politique d’EAC. Une étape de choix partagé et de concertation aboutira à une sélection
d’EPCI qui s’engageront dans un contrat avec l’État. Ce contrat souple et adaptable aux nécessités du territoire prendra en compte l’enfant et le jeune dans ses différents tempsde vie et dans la durée. Il implique enfin un accompagnement technique et financier de
part et d’autre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page