Route du futur : il y aura davantage de descentes en Loire-Atlantique

Par @actu44, le samedi 6 avril 2019 — 2 minutes de lecture

Après avoir engagé un débat sur la route du futur lors de la session du 21 mars dernier, le Département de Loire-Atlantique va lancer à partir de ce vendredi 1er avril 2016 un vaste programme de réaménagement des routes départementales.

Selon un état des lieux complet du réseau qui vient d’être réalisé, la Loire-Atlantique compte en effet plus de montées que de descentes : près de 900 kilomètres de routes ascendantes ont été recensés sur les 4 600 kilomètres du réseau départemental. Les routes descendantes ne représentent à l’inverse que 500 kilomètres.

Soucieux de réduire la consommation et l’usure des véhicules, dont toutes les études ont démontré qu’elles étaient plus importantes en montées qu’en descentes, le Département va rééquilibrer son réseau. A terme, l’ambition est de compter en Loire-Atlantique 700 kilomètres de routes ascendantes pour 700 kilomètres de routes descendantes.

Cela permettra : De limiter les émissions de gaz à effet de serre, rejoignant ainsi l’un des objectifs du Plan climat – énergie du Département de Loire-Atlantique, de diminuer le volume de carburant consommé, dans un souci d’économie des ressources, d’alléger d’autant le budget consacré aux déplacements en véhicules motorisés et de conforter le « Département vélo » : les pistes cyclables bénéficieront elles aussi de ce programme et, avec moins de montées, la Loire-Atlantique sera plus accueillante pour les cyclistes.

Expérimentation sur la RD 58 à La Montagne

Pour y parvenir, le Département de la Loire-Atlantique va recourir à une méthode innovante, qui sera utilisée pour la première fois en France. Une première expérimentation sur un périmètre réduit permettra de la valider : celle-ci sera menée sur la RD 58, sur le territoire de la commune de La Montagne.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.