Sarracenia, la plante tueuse du frelon asiatique

Par @actu44, le samedi 6 avril 2019 — 2 minutes de lecture

Une étude menée depuis l’automne dernier par François Meurgey, entomologiste au Muséum d’histoire naturelle et Romaric Perrocheau directeur du jardin de Plantes de Nantes sur le Sarracenia, une plante carnivore prometteuse dans la lutte contre le frelon asiatique.

Les Sarracenia sont originaires des États-Unis et du Canada. Ces plantes carnivores dites passives ont la capacité de piéger le frelon asiatique. La plante en forme de cornet surmontée d’un chapeau afin de protéger de la pluie les sucs sécrétées par les glandes nectarifères qui attirent les insectes. Le long de ce calice, des pils disposés empêchent les insectes de remonter. L’étude menée à Nantes a permis de piéger 600 mouches et 600 frelons. Les Sarracenia ont une endurance au froid exceptionnelle et poussent dans les milieux humides et la tourbe.

Un espoir pour les apiculteurs

Originaire de Chine, d’Afghanistan et du Nord de l’Inde, Vespa velutina le frelon asiatique est arrivé en France au milieu des années 2000. Les nids dans les arbres peuvent atteindre deux mille frelons. Leur nourriture est principalement  constitué de mouches, de guêpes et d’abeilles domestiquées. Le frelon se positionne à l’entrée de la ruche et provoque de sérieux dégâts chez les apiculteurs.

Le Sarracenia pourrait être une des armes naturelles pour freiner les populations exponentielles de frelons asiatiques.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.