Transition énergétique, le Pays de Châteaubriant récompensé.

Par @actu44, le samedi 6 avril 2019 — 3 minutes de lecture

Le Pays de Châteaubriant fait partie des bons élèves, des territoires engagés dans la transition énergétique pour la croissance verte et pour le climat.

En novembre 2014, un appel à projets était lancé par Ségolène Royal : 528 dossiers reçus et 212 territoires retenus.

Les collectivités lauréates se voient attribuer une aide financière de 500 000€ qui pourra être renforcée jusqu’à 2 millions d’euros en fonction de la qualité des projets et de leur contribution aux objectifs inscrits dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Ces subventions doivent permettre de financer rapidement des projets qui contribuent efficacement à la baisse de la consommation d’énergie sur le territoire, à la production d’énergie renouvelable et à la mobilisation citoyenne.
 

Sous le titre d’Ecopôle de la transition énergétique, le Pays de Châteaubriant a pour projet de doter la chaudière bois et gaz, d’une centrale solaire afin d’optimiser ses performances afin, d’alimenter en énergie le nouvel espaces aquatique. Plusieurs collectivités ont fait le choix de présenter un projet ciblé qui contribue à la transition énergétique (un équipement, une rénovation, un service de mobilité…). Elles seront accompagnées par les services de l’État (préfecture, direction départementale des territoires) pour concrétiser leur projet et accéder aux financements. Pour matérialiser cet accompagnement, les collectivités se verront proposer des contrats locaux de la transition énergétique signés entre l’État, l’Ademe et les élus du territoire. Sur le Pays de Châteaubriant, le PER 1 ( Pôle d’Excellence Rurale) avait permit de consolider l’emploi avec par exemple la création de l’unité de méthanisation Valdis à Issé où sont valorisé 58 000 tonnes de matières organiques provenant de la filière agricole.

Ces bons résultats ne doivent pas cacher les progrès que Châteaubriant doit faire en matière d’environnement. Le nouveau plan de déplacement à l’étude aura à prendre en compte les manques et les améliorations à apporter : Les liaisons douces et les rues piétonnes à créer en tenant compte des usagers, des transports publics, un plan de circulation cohérent, de parkings résidents, la densification du centre-ville et la préservations des espaces agricoles.

* Schizophrénie : Alain Hunault est toujours très prompt à dénoncer la baisse constante des aides de l’État. Lors de ses discours, il ne cesse de fustiger contre l’impôt et le manque de dotations du pouvoir actuel. Politiquement, il est pourtant opposé à l’État providence. Cette aide ( de 500 000 à 2 millions d’euros) va pourtant dynamiser le Pays de Châteaubriant.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.