ChâteaubriantCinéma

30 jours Max : En avant-première à Émeraude Cinémas

30 jours Max : En avant-première à Émeraude Cinémas à Châteaubriant le dimanche 11 octobre à 17h30.

Les horaires des séances de cinéma à Émeraude Cinémas Châteaubriant.

Rayane est un jeune flic trouillard et maladroit sans cesse moqué par les autres policiers. Le jour où son médecin lui apprend à tort qu’il n’a plus que trente jours à vivre, Il comprend que c’est sa dernière chance pour devenir un héros au sein de son commissariat et impressionner sa collègue Stéphanie. L’éternel craintif se transforme alors en véritable tête brûlée qui prendra tous les risques pour coincer un gros caïd de la drogue…

1h 27min / Comédie, Policier. De et avec Tarek Boudali, Philippe Lacheau, Julien Arruti,…

Course-poursuite avec de vrais flics
Pour les besoins du film, Tarek Boudali s’est immergé avec une équipe de la BAC, patrouillant pendant des heures dans le XVIIème arrondissement de Paris, notamment de nuit. Le réalisateur raconte une anecdote à ce sujet :

« On est deux voitures et une moto. Les voitures sont banalisées façon Uber : un policier au volant, personne sur le siège passager avant, et deux autres derrière. Une policière fait remarquer une Twingo suspecte avec trois personnes à l’intérieur. Une heure plus tard, la Twingo repasse.

30 jours Max : En avant-première à Émeraude Cinémas

Il est 3h du matin. C’est louche. Le chef de la BAC décide de les suivre. Les passagers de la Twingo s’arrêtent et descendent faire pipi. Ils remontent. Cinq minutes après, ils s’arrêtent à nouveau. Et descendent encore faire pipi. Le policier me l’annonce : ils vont voler une voiture. Ils font mine de pisser et repèrent une bagnole à voler. Ils repartent et s’arrêtent cette fois près d’une boîte de nuit. Je vous la fais brève : l’un des trois chope une voiture, et le chef de la BAC se lance à sa poursuite… avec moi à l’arrière ! 150 km/h en ville ! Au bout d’un moment, il a arrêté car ça devenait trop dangereux. D’autant que les deux autres avaient été arrêtés. Au commissariat, l’un des deux dit me connaitre. Il ne m’a pas reconnu : il me connait ! Et effectivement, c’était le pote d’un cousin ! »

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page