ClissonLoire-Atlantique

Des Hellvisites au château de Clisson

Le retour des Hellvisites au château de Clisson, sur un air de métal les 6 et 7 octobre.

Le retour des Hellvisites au château de Clisson. Des visites du château sur un air de métal les 6 et 7 octobre.

Après le succès des dernières Hellvisites quelques jours avant l’incontournable festival Hellfest, le château de Clisson renouvelle ces visites musicales originales.

Hellvisites, quel drôle de nom pour des visites musicales.

Le Département de Loire-Atlantique est propriétaire du château de Clisson. Il propose des visites musicales à deux voix avec une médiatrice du patrimoine.  A ses cotés, un chanteur guitariste nous raconte les secrets de ce site d’exception sur des classiques de la musique métal. Avis donc, aux amateurs d’histoire médiévale mais aussi de musique métal, ces visites vous enchanteront.

Attention, « la réservation est conseillée ».

Samedi 6 octobre et dimanche 7 octobre, à 16 h – durée 1 h 15.
Gratuit pour les moins de 14 ans / tarif réduit : 4 € / plein tarif : 6 €.
Ces tarifs incluent le droit d’entrée au site.
Réservation vivement conseillée au 02 40 54 02 22

Le château de Clisson fut longtemps une forteresse imprenable.

Hellevisite-Chateau-ClissonIl est un modèle de château fort. Édifié par la puissante famille de Clisson à partir du XIIe siècle. Ce château devient au XVe siècle un point stratégique protégeant la frontière du duché de Bretagne. Le château n’est alors qu’une enceinte polygonale agrémentée de tours défensives. Après la chute des seigneurs de Clisson, le château devient la propriété des ducs de Bretagne puis de leurs descendants. Le duc François II de Bretagne transforme le château en véritable forteresse. Avec l’adjonction d’une seconde enceinte munie de nombreuses tours défensives couvrant la partie ouest, plus exposée.Les troupes républicaines l’incendient pendant la guerre de Vendée. Aujourd’hui, ce site offre encore de nombreux exemples d’architecture défensive : archères, canonnières, assommoirs…

Ses châtelains le désertent au milieu du XVIIIe siècle. Longtemps en ruines, il subit des restaurations de 1974 à 1975, de 1986 à 1989 et de 1991 à 1993. Il est classé au titre des monuments historiques depuis le 13 août 1924. Les fortifications et terrains d’assiette font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 30 août 2004.

Pour améliorer le parcours de visite, le Département engage actuellement d’importants travaux de restauration et d’aménagement du château. Pendant cette période et par mesure de sécurité, certaines zones ne sont pas accessibles.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer