Nantes, Rassemblement de soutien à Geneviève Legay, mardi

Par Alain Moreau, le mardi 26 mars 2019 — ATTAC, Geneviève Legay, Nantes — 3 minutes de lecture

Rassemblement de soutien à Geneviève Legay, mardi 26 mars, 18h, devant la préfecture, à Nantes.

Cette porte-parole d’Attac 06, qui en défendant le droit de manifester, la démocratie, de manière non-violente, est à présent à l’hôpital. Geneviève Legay a été grièvement blessée par une charge policière. Et ce, lors de l’acte 19 des Gilets Jaunes ce samedi 23 mars à Nice.

Communiqué de presse national actualité de ce lundi :

En plus de la plainte déposée par la famille de Geneviève Legay, Attac dépose plainte également ce lundi 25 mars. Un plainte pour « violence volontaire en réunion par personne dépositaire de l’autorité publique sur personne vulnérable »

Rassemblement de soutien à Geneviève Legay

Geneviève Legay, 74 ans, porte-parole d’Attac 06 et militante infatigable pour la paix, a été grièvement blessée par une charge policière. Cela eu lieu lors de l’acte 19 des Gilets Jaunes. Ce samedi 23 mars à Nice. Selon son avocat, elle était dimanche matin dans un état stable.

Samedi vers 11h, les CRS ont procédé à une violente charge au cours de laquelle Geneviève est tombée au sol. Sa tête heurtant un poteau métallique. De multiples images montrent Geneviève, gilet jaune sur le dos. Et le drapeau arc-en-ciel « Pace » dans les mains. Avec une attitude totalement non violente. Elle scandait « Liberté de manifester » peu avant la charge policière.

Les précédentes mobilisations des Gilets Jaunes à Nice n’avaient pas entraîné de dégradations. Christian Estrosi, maire de la ville, a demandé et obtenu une interdiction de manifester dans une grande partie de la ville.

L’interdiction par le préfet des manifestations et rassemblements dans une grande partie de Nice est illégitime. Et ne peut justifier d’utiliser la force contre des citoyenˑneˑs qui se rassemblent pacifiquement pour exprimer leurs opinions.

Attac France condamne la répression des rassemblements pacifiques…

…qui ont eu lieu ce samedi et s’indigne de la grave restriction des libertés publiques actuellement en cours en France. Ce n’est pas par la répression et les violences policières qu’Emmanuel Macron répondra à la légitime demande de justice sociale qui s’exprime partout dans le pays.

Attac France exige que toute la lumière soit faite et que les responsabilités de ces actes de violence à l’encontre de Geneviève Legay soient clairement établies.

Attac France apporte tout son soutien à Geneviève et à ses proches.