Canton de Châteaubriant : « Loire-Atlantique à Gauche »

    Au fil de l'info...

    Deux jours de reconstitutions historiques au château de Châteaubriant

    Deux jours de reconstitutions historiques au château de Châteaubriant....

    Yvan Salomone et Michel Dector au MAT d’Ancenis

    Yvan Salomone et Michel Dector au MAT d'Ancenis-Saint-Géréon et...

    Travaux entre Châteaubriant et Martigné-Ferchaud

    Travaux entre Châteaubriant et Martigné-Ferchaud. Sur la route départementale...

    @Actu44

    Canton de Châteaubriant : « Loire-Atlantique à Gauche », écologique et solidaire, c’est sous cette bannière que se présentent aux élections départementales Bernard Gaudin, Françoise Guinchard, candidats et leurs remplaçants, Daniel Rabu et Marion Marchadier.

    Les candidats avaient choisi le cadre bucolique du Jardin des Lilas pour présenter leur programme.

    Un programme en six actions fortes

    Un Revenu Jeunes pour les 18-25 ans. La France est l’un des seuls pays de l’OCDE qui exclut a jeunesse des principaux dispositifs de lutte contre la pauvreté.
    Une tarification solidaire des repas au collège. Faire preuve de solidarité envers les familles en instaurant une tarification des repas juste et solidaire.
    Une préservation des terres agricoles. Cesser d’imperméabiliser les sols à grande échelle. Se fixer des objectifs d’aménagement raisonné.
    Des pistes cyclables entre les communes. Faire du vélo un moyen de déplacement sur des itinéraires sécurisés.

    Pour la partie démocratie citoyenne, la liste propose des budgets participatifs au service des habitant.es.

    Et enfin la création d’un droit d’interpellation citoyenne. Celui-ci permettrait d’inscrire un sujet à l’ordre du jour du conseil départemental dès lors que 20 000 signatures de 10 cantons soient jointes à la demande.

    « À l’origine du projet de se présenter aux élections départementales c’est un petit groupe d’élus qui se retrouve déjà depuis un petit moment. Et ce petit groupe s’est étoffé. Et là, il a pris son envol, notamment avec les élections municipales qui ont renouvelé un certain nombre de conseils municipaux et de maires. » explique Bernard Gaudin, conseiller municipal et communautaire d’opposition.

    Une rencontre avec les maires du canton de Châteaubriant

    « On s’est pris en main en octobre dernier et pour nous l’élection la plus évidente, étaient les départementales. C’est celle qui est la plus proche des habitants, c’est celle qui a le plus d’effets directs envers les populations. L’élection des conseillers départementaux, c’est l’élection la plus accessible.

    On n’avait pas envie de rentrer dans un combat politique au sens parti politique. Très vite on s’est accroché à cette élection départementale avec l’idée de représenter la gauche puisque les partis de gauche étaient dans l’incapacité de s’organiser et de présenter des personnes pour cette élection. Nous sommes aussi monté tout de suite dans le train de la majorité départementale.

    Parce qu’à nos yeux, cette majorité conduit une politique qui convient et ce depuis un certain nombre d’années. Elle convient d’une façon générale dans laquelle on se sentait à l’aise et on voyait aussi des affaires bénéfiques pour l’ensemble de la population donc c’était plus simple de monter dans le train de la majorité départementale.

    Notre marquage politique était clairement identifié comme « Loire-Atlantique à Gauche ». Avec un titre comme ça, ça nous convenait bien et en plus très honnêtement ça nous amène aussi un soutien matériel logistique parce que y’a plein de choses à faire dans une campagne électorale en termes de production de documents, de charte graphique…

    Un courage politique

    Ça nous a beaucoup aidé le fait d’être représentants de « Loire-Atlantique à Gauche » écologique et solidaire. À l’origine, l’objectif c’était de se rencontrer régulièrement pour traiter des questions de délibération de dossiers en conseil communautaire. On a fait quelques réunions publiques aussi, les dernières étant sur les communes nouvelles ou sur le grand débat là dans le cadre de la suite des gilets jaunes, mais on n’avait pas vocation à s’engager politiquement.

    Donc là je pense qu’on a franchi un cap et un certain nombre d’élus se sont découverts, ont affronté positivement la presse et c’est vrai qu’il y a eu un courage politique entre guillemets. En tout cas, il y a vraiment un cap qui a été franchi entre la situation où le groupe était en septembre dernier et la situation où il est aujourd’hui. C’est ce groupe qui a construit toute l’organisation de la campagne et qui le construit encore. » poursuit Bernard Gaudin.

    Liste « Loire-Atlantique à Gauche » écologique et solidaire. Canton de Châteaubriant.

    Titulaires : Bernard Gaudin, 64 ans, retraité travailleur social, conseiller municipal de Châteaubriant et conseiller communautaire.
    Françoise Guinchard, 65 ans, retraitée de l’enseignement, engagements associatifs dont présidente aljc/fjt.
    Remplaçant.es : Daniel Rabu, 60 ans, ouvrier chauffeur laitier, maire de Saint Aubin des Châteaux, Marion Marchadier, 40 ans, factrice, Soudan.
    Soutenue par la majorité départementale et Territoires 44.

    spot_img