Le château de Châteaubriant

château-de Châteaubriant-Le château de Châteaubriant est un château fort médiéval fortement remanié à la Renaissance, situé en Loire-Atlantique, dans la ville de Châteaubriant.

Le château a été établi au XIe siècle sur les Marches de Bretagne. Et, comme ceux de Vitré, Fougères, Ancenis et Clisson, il était chargé de défendre la Bretagne face au royaume de France. Il est d’ailleurs le pendant breton du château de Pouancé, situé en Anjou. Au départ est un simple donjon. Le château est agrandi et fortifié à plusieurs reprises au cours du Moyen Âge. La ville de Châteaubriant se développe à côté, s’entourant elle-même de remparts.

Le château est formé d’un ensemble de constructions qui s’étendent sur environ 120 m de large pour 180 m de long. Le terrain s’avance vers son point culminant au nord-ouest. Et il descend en pente douce du nord au sud. Au Moyen Âge, des douves protégeaient l’édifice au sud et à l’est. Elles complétaient ainsi le dispositif de l’étang de la Torche. En revanche, côté ville à l’ouest, la déclivité du terrain suffisait à elle seule à la défense du château. Le petit plateau sur lequel le château est construit présente un étranglement au nord-ouest. Une caractéristique qui a déterminé la position de la haute-cour. Cet étranglement a en effet été mis à profit pour creuser les douves qui séparent la haute et la basse-cour.

Brient 1er, seigneur de Châteaubriant

Brient meurt en 1060, et son fils aîné Geoffroy Ier lui succède. Geoffroy s’illustre à la Première croisade. Lors de celle-ci,  il accompagne le duc Alain IV de BretagneAD 1. Il est remplacé à sa mort par Brient II, qui lui-même est suivi par Geoffroy II en 1116. La puissance familiale s’explique notamment par la continuité de la descendance. Elle est due à  la longue lignée des Geoffroy, qui dure ensuite jusqu’en 1347. Autour de 1064-1066, la famille de Châteaubriant semble s’être rapprochée politiquement du duc de Bretagne, et Conan II utilise d’ailleurs le château comme base en 1066 pour tenter de reconquérir le Craonnais.

C’est lors de cette expédition que Geoffroy Ier aurait trouvé la mort. Les seigneurs de Châteaubriant conservent par la suite leur proximité avec les ducs, et la famille acquiert un rang privilégié en Bretagne. À partir du début du XIIIe siècle, les barons de Châteaubriant sont ainsi les troisièmes parmi les neuf pairs de Bretagne à pouvoir présider les États du duché.

L’équipe du château © Jean-François Mousseau

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer