Nuit du Droit, première édition à Nantes

Par Alain Moreau, le vendredi 28 septembre 2018 — 4 minutes de lecture

Afin d’enrichir le lien entre les juridictions et les citoyens, le Président du Conseil constitutionnel a initié en 2017 « la Nuit du Droit ». Cette première édition nationale 2018 est l’occasion de mettre en valeur la place que le Droit occupe dans notre société. D’abord comme protecteur des libertés, garant de la sécurité juridique. Et également comme ensemble des règles assurant le bon fonctionnement de la vie sociale. Afin de toucher les publics les plus divers. Des étudiants, professionnels du Droit, au  grand public.

Le 4 octobre 2018,  c’est le jour anniversaire de la Constitution. La Faculté de Droit et des Sciences politiques de l’Université de Nantes et le Tribunal de Grande Instance de Nantes s’associent et proposent un programme ouvert au grand public sur les thématiques du dark web et de la cybercriminalité.

A la Faculté de droit et des sciences politiques de Nantes, chemin de la censive du tertre dès 18 h.
Avec l’ouverture de la nuit du droit & le vernissage de l’exposition photographique « l’ombre présente » de Jérôme Blin & Gaëtan Chevrier. A 19h, colloque «darkweb et cybercriminalité : du délinquant numérique au héros post moderne». Et à 22h30 programmation étudiante une soirée en trois temps.

Une première Nuit du Droit à Nantes

Cette édition 2018 de la Nuit du Droit sera ouverte par Olivier Laboux, président de l’Université de Nantes. Ainsi que par Antoinette Hastings-Marchadier, doyenne de la Faculté de Droit et des Sciences politiques.

Le vernissage de l’exposition «L’Ombre présente» sera inauguré par Emmanuelle Bousquet, vice-présidente à la culture de l’Université de Nantes, Olivier Ménard, vice-doyen à la vie étudiante et facultaire de la Faculté de Droit et des sciences politiques de Nantes et Jérôme Blin & Gaëtan Chevrier, Photographes.

La Nuit du Droit

Entre novembre 2017 et février 2018, les photographes Gaëtan Chevrier et Jérôme Blin investissent la Faculté de Droit et Sciences Po. C’est à l’invitation de la Direction culture et initiatives de l’Université de Nantes. Au cours de cette résidence nommée «Lieu-code-image», ils interrogent la trilogie entre espace (lieu où l’on apprend), la discipline (ce que l’on y enseigne) et l’image (ce que l’on perçoit ou que l’on donne à voir). Six mois après, les artistes vous invitent à venir découvrir le résultat de leur travail.

Ce sont Quinze immenses diptyques. Textes et images questionnent notre rapport aux règles et aux décisions de l’absurde auxquelles la justice doit répondre. La restitution de cette résidence photographique prend la forme de l’installation «L’Ombre présente». Cette exposition permanente est visible dans les couloirs de la Faculté de Droit et de Sciences politiques de Nantes.

Le mythe du hacker

A 19h, un colloque  » Darkweb et cybercriminalité du délinquant numérique au héros post moderne ». Il  est organisé par le TGI de Nantes. Rémi Le Hors, Président du Tribunal de Grande Instance de Nantes, Pierre Sennes, Procureur de la République introduiront le colloque. En présence d’Isabelle Perrot, Présidente de chambre à la Cour Administrative d’Appel,  représentante de Mme Brigitte Phélomant, présidente de la Cour Administrative d’Appel, et de Jean-René Kerloc’h, Bâtonnier de l’ordre des avocats de Nantes.

Le Dark Web

Du warez au darknet, la genèse de la cybercriminalité. Les pratiques illégales chez les jeunes se situent entre fantasme et réalité. Le mythe du hacker qui tend vers une médiatisation positive. Les pistes de remédiation pour lutter contre la cybercriminalité chez les jeunes.

Par Stéphane Blocquaux, universitaire, docteur en sciences de l’information et de la communication.

La Cybercriminalité

Les caractéristiques de la cybercriminalité (mercenaires, espions, pirates…) ainsi que les motivations des cybercriminels sont évoquées. Les vecteurs d’attaques (fishing, virus, hotspotswifi), es moyens et méthodes qu’emploie l’unité de police judiciaire pour lutter contre la cybercriminalité. Par Cyril Caillet , officier de police judiciaire nantais membre de l’unité de cybercriminalité de la police nationale.

Programmation étudiante.
A 22H30Un procès fictif se joue sur les thématiques du Dark web et de la cybercriminalité.
Reconstitution d’un procès fictif théâtralisé organisé et interprété par des étudiants. Les Tribuns, une association étudiante de la Faculté de Droit et des Sciences Po nous proposent une audience d’une heure.

 

Photo du TGI de Nantes, de nuit © Guiphmonan