« C’est cliché » : un jeu pour l’égalité filles/garçons

Par k Maubry, le jeudi 11 février 2021, mis à jour le vendredi 12 février 2021 — 4 minutes de lecture
c-est-cliche-un-jeu-pour-l-egalite-filles-garcons

« C’est cliché » : un jeu pour l’égalité filles/garçons que propose le Département de Loire Atlantique pour les jeunes de 11 à 15 ans. Né de l’imagination de Léa Jouan, jeune graphiste nantaise, suite à une réflexion, ce jeu entend combattre les stéréotypes.

Le débat sur l’égalité femme/homme est un sujet de plus en plus présent. Ainsi, des initiatives fleurissent, dans différents domaines, afin qu’éclose une nouvelle mentalité.

Dans le domaine pédagogique et ludique, Léa Jouan, consultante en design  pour « Positive thinking Company » à Nantes a créé un jeu participatif « C’est cliché ». Ce jeu aborde la thématique filles/garçons. Il a été conçu en collaboration avec le réseau Canopé, l’Éducation nationale, le Département de Loire Atlantique, et la Mutuelle générale de l’Éducation nationale (MGEN). Il s’agit ici de déraciner les stéréotypes et de sensibiliser le public collégien.

« C’est cliché » déjoue les stéréotypes filles/garçons

Le Département propose aux collégien.ne.s un jeu pour changer de regard sur les représentations et les différences déjà ancrées filles/garçons. Pour parler aux 11/15 ans, il participe à la création du jeu « C’est cliché ». Le but est de, justement, ouvrir ce regard sur les stéréotypes enracinés.

Avant la diffusion au national, la Loire-Atlantique teste ce jeu en avant-première.

Les stéréotypes de genre encore ancrés

Les filles d’un côté, les garçons de l’autre ?

Dés tout-petit, l’enfant s’inspire des stéréotypes de genre. De sorte qu’influencé.e.s par ces valeurs, les enfants répartissent les rôles. Leurs comportements, leurs choix, leurs parcours sont guidés par ces lieus communs.

Dès lors, il faut pouvoir mieux identifier les préjugés, afin de pouvoir les combattre.

« C’est cliché » : un jeu pour l’égalité filles/garçons, comment ça marche ?

Principes du jeu :

« C’est cliché » se compose d’un plateau, de cartes défis par thématiques, de pions/dé et d’un livret pédagogique. Il existe deux versions adaptées par niveaux (classes de 6e/5e et 4e/3e). Ce jeu se joue par équipe de 10 personnes maximum et permet de sensibiliser les jeunes aux stéréotypes genrés. Il s’appuie sur un mode coopératif : l’ensemble des joueurs est contre le jeu !

Le jeu va questionner les adolescents sur la notion de stéréotype de genre et en abordent les différentes identités. Aucun adolescent ne doit se sentir exclu. « C’est cliché » aborde également la notion d’égalité. Il fait comprendre aux élèves qu’il n’y a pas de comportement, de compétences, de centres d’intérêt ou d’activités spécifiques au genre.

Avec les collégiens de Loire-Atlantique

Les collégiens de Loire-Atlantique et leurs enseignants vont le tester pendant plusieurs mois et l’évaluer avant sa diffusion prévue en France à l’automne. Le Département de Loire-Atlantique met plusieurs exemplaires du jeu à disposition des 140 établissements publics et privés de février à juin 2021.

Il s’appuie sur le programme d’enseignement moral et civique de l’éducation nationale. L’idée lui vient alors qu’elle réalise son projet de fin d’études dans le cadre de son apprentissage (design de service) au Département de Loire-Atlantique.

Une première version du jeu avait été présentée au public pour susciter le débat autour de la question de genre, lors d’un événement du Département en lien avec la journée internationale des droits des femmes.Le jeu a constamment évolué depuis, notamment par l’apport de professionnels (psychologues, enseignants…) et des élèves.

Léa Jouan

Léa Jouan,  la créatrice du jeu « C’est cliché »

Léa Jouan, originaire de la région nantaise, est la créatrice de ce jeu de société. Elle a fait l’école de design Nantes-Atlantique. Elle obtint un master de management design-innovation. Léa est primée au concours Bongrain et au concours design service La Poste.

Le réseau Canopé

Canopé est un acteur public, présent sur l’ensemble du territoire français. Le réseau agit en faveur de la réussite des élèves dans différents domaines, dont la pédagogie, le numérique éducatif, la culture…