Éoliennes : refusée à Vay et autorisée au Grand-Auverné

Par @actu44, le vendredi 5 février 2021 — Grand-Auverné, Vay — 3 minutes de lecture

Éoliennes : refusée à Vay et autorisée au Grand-Auverné.

Le Préfet de Loire-Atlantique, Didier Martin, à rendu sa décision concernant deux parcs éoliens du Nord de la Loire-Atlantique.

Entre le souci de développer les énergies renouvelables sur l’ensemble du département et le respect des enjeux environnementaux et l’acceptabilité sociale des projets, M. le Préfet a tranché. Il signait ce jour deux arrêtés sur les projets de parc éolien dans le nord du département.

Projet de parc éolien à Grand-Auverné

En juillet 2019, dans le cadre de la procédure habituelle, le Parc éolien de la Coutancière, déposait une demande de construction et d’exploitation de deux éoliennes. Celles-ci d’une puissance totale de 8,4 MW. Outre l’autorisation environnementale, la demande portait sur la construction d’une installation technique sur la commune de Grand-Auverné.

Cette demande d’autorisation a fait l’objet d’une instruction par les services de l’État et d’une enquête publique en 2020. Et ce, en lien avec les collectivités territoriales et les acteurs locaux concernés. Les études préliminaires présentent un impact paysager  » acceptable ». Et que le projet présenté est compatible avec les PLU de Grand-Auverné et de Petit-Auverné. Au regard de l’ensemble de ces éléments, le préfet a décidé d’autoriser la construction et l’exploitation du parc éolien qui sera implanté sur Grand-Auverné.

Projet de parc éolien à Vay

En décembre 2018, la société Parc éolien de Vern-sur-Seiche présentait un projet de quatre aérogénérateurs ( éoliennes), d’une puissance maximale de 12 MW. Une implantation prévue le territoire de la commune de Vay, le long de la route. L’instruction réalisée par les services de l’État, et l’avis du commissaire enquêteur concluait en octobre 2020. Le préfet a décidé de rejeter, par arrêté préfectoral, la demande d’autorisation environnementale pour la construction de ce parc éolien à Vay.

A Vay, le conseil municipal émettait un avis défavorable. Le 6 novembre 2020, l’architecte des Bâtiments de France disait également son opposition au projet de parc éolien.

Au vu de tous les éléments, le Préfet a considéré l’enjeu patrimonial du château de la Touche. Également l’impact direct du projet sur l’entrée du bourg de Vay. L’implantation d’éoliennes fragiliserait la revitalisation du bourg. Elle modifierait sensiblement la perception de l’entrée de la commune de Vay.

Les deux arrêtés sont disponibles sur le site de la préfecture de la Loire-Atlantique, pour Grand-Auverné et pour Vay).