Loire-Atlantique

Free party de Basse-Goulaine : incitation au dépistage Covid-9

Un communiqué de l'ARS Pays de la Loire suite à la rave party de Basse-Goulaine.

Free party de Basse-Goulaine : incitation au dépistage Covid-9.

Pendant la free party de Basse-Goulaine, des participants ont eu une conduite à risque sur le plan de la contamination au Covid-19. L’ARS les encourage à réaliser un test PCR dans les 48h, puis dans 7 jours en cas de test négatif. Tous les participants doivent impérativement respecter les gestes barrières pour ne pas mettre en danger leur entourage et contribuer à la circulation du virus.

Depuis vendredi 11 septembre au soir, un rassemblement de type free party est installé illégalement sur la commune de Basse-Goulaine, non loin du pont du périphérique et du pont de Bellevue.

Pour sécuriser ce rassemblement, la préfecture de la Loire-Atlantique a mobilisé les forces de l’ordre, le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) ainsi que la Croix-Rouge. Ce dispositif est animé en lien avec le maire de la commune de Basse-Goulaine, pour toute la durée du rassemblement illégal.

Cet évènement intervient dans un contexte de crise sanitaire où le virus circule activement en Loire-Atlantique. La probabilité que des participants à l’événement soient porteurs du Covid 19 et contagieux, même s’ils sont asymptomatiques, est élevée.

La Préfecture rappelle le classement de la Loire-Atlantique en zone de la circulation active

Par conséquent, des participants qui n’ont pas respecté les gestes barrières (en ayant chanté ou crié en face à face, partagé une tente ou un espace clos pour la nuit, échangé verres ou cigarettes…) pourraient avoir été contaminés.

Ils sont invités à réaliser un test PCR dans les 48h. Si le test est positif, ils seront invités à identifier les personnes contact qu’ils peuvent avoir contaminé durant la soirée et à s’isoler pendant 7 jours.

Si ce premier test est négatif ou s’ils n’ont pas fait de test dans les 48h, les participants sont invités à réaliser un test 7 jours après le rassemblement, pour vérifier qu’ils n’ont pas été contaminés même s’ils sont asymptomatiques afin d’interrompre les chaînes de transmission du virus.

Enfin les personnes ayant participé au rassemblement et qui présenteraient des symptômes du Covid dans la semaine qui suit le rassemblement devront se faire tester le plus rapidement possible et consulter si besoin un médecin pour leur suivi médical.

Dans l’attente des résultats des tests tous les participants sont invités à pratiquer rigoureusement gestes barrière et distanciation, d’éviter de s’approcher des personnes vulnérables et à risque en particulier les personnes âgées, et à limiter le nombre de personnes qu’ils côtoient.

Les informations utiles sur les gestes barrières, sur les symptômes, et sur la conduite à tenir en cas de risque de contamination sont disponibles sur le site de l’agence régionale de santé.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page