Loire-Atlantique

Inciter à l’usage du vélo, six territoires aidés par l’ADEME

Un coup d'accélérateur est donné à six territoires de Loire-Atlantique pour les aider dans leur transition vers des déplacements à vélo

En Loire-Atlantique six territoires recevront l’aide financière de l’État afin d’accélérer leur transition vers les déplacements à vélo. Ainsi Nozay, Blain, La Chevrolière, Chaumes en Retz, Nantes et la Baule seront aidés.  Ces territoires font partie des 124 nouveaux sélectionnés pour développer les les mobilités actives au quotidien.

Le plan « Vélo et mobilités actives » présenté par le Premier Ministre à Angers. Afin d’accompagner vers une mobilité quotidienne plus active, le ministère de la Transition écologique avait lancé un appel à projets « Vélo et territoires ». Cet appel est un succès. 124 nouveaux territoires viennent d’être sélectionnés.

Cette 2e vague de lauréats porte le nombre de territoires engagés à 227 au total.

Les projets des 227 lauréats de cet appel à projets seront accompagnés techniquement et financièrement à hauteur de 15 M€. Dont 2 M€ par l’ADEME d’une part et 13M€ dans le cadre d’un programme d’accompagnement au titre des Certificats d’Economies d’Energie (CEE).

L’objectif est de permettre aux territoires d’anticiper le déploiement du plan vélo en soutenant la définition, l’expérimentation et l’animation de leur politique cyclable. Il s’agit de territoires ruraux, péri-urbains et urbains peu denses, répartis sur tout le territoire national.

Les projets retenus comportent pour 85% d’entre eux des études de planification des aménagements cyclables. Pierre angulaire de toute politique cyclable efficace (itinéraires, stationnement…). 42% proposent par ailleurs l’expérimentation de services vélo (location, partage, réparation et entretien, apprentissage du vélo à l’école…). La mise en place d’une animation territoriale dédiée, via le recrutement de chargés de mission et la création de campagne de communication grand public, concerne, elle, 49% des lauréats.

Inciter à l’usage du vélo en zone rurale en développant une offre de service de location de vélos.

Nozay

La dispersion de l’habitat, la faible densité de population, la polarisation de l’emploi vers Nantes Métropole et la concentration des services dans le bourg de Nozay induisent un usage très développé de la voiture individuelle. Quelques offres de transport en commun sont existantes mais le droit à la mobilité pour tous passera par le développement de multiples initiatives qui cohabitent et se complètent, notamment dans le champ des mobilités actives.

Blain

En lien avec l’élaboration du PLUih, il s’agit pour la Communauté de Communes de la Région de Blain et ses communes membres, de disposer d’une feuille de route pré-opérationnelle pour améliorer les conditions de l’utilisation du vélo sur le territoire. Cette feuille de route sera formalisée dans un schéma intercommunal de déplacements cyclables. Une intervention sur 3 grands volets est prévue. Liaisons entre les bourgs (prolongement des travaux engagés dans le cadre d’Eau et Paysages). Liaisons entre le bourg et les villages / hameaux.  Structuration des déplacements vélo à l’intérieur des bourgs. S’ajoute à cela la volonté de mettre en place des actions de communications et de sensibilisation autour du vélo.

La Chevrolière

Dans son projet de Plan Global de Déplacements, la Communauté de Communes de Grand Lieu a l’ambition d’atteindre 4% de part modal vélo d’ici 2030. En parallèle, la collectivité a réalisé un Schéma Directeur des Mobilités Douces. Les deux projets sont en cours de validation. Pour atteindre ces 4% de part modale vélo, l’intercommunalité a décidé d’aménager des liaisons cyclables d’intérêt communautaire. Celles-ci serviront en particulier les déplacements utilitaires, en reliant les bourgs et les nombreux parcs d’activités des 9 communes du territoire. Ces liaisons offriront aux habitants et actifs des itinéraires vélo bien identifiés, continus, pratiques et praticables. Une attention sera portée également sur les connexions avec les territoires limitrophes. Nantes Métropole, C.C. de Sud Retz Atlantique, C.A. de Clisson Sèvre et Maine, Vendée. Des itinéraires ont été identifiés par les élus communautaires comme prioritaires à l’échelle de la Communauté de Communes. L’objectif est de les aménager dans les 3 prochaines années (2019 à 2021), avec un démarrage des études et travaux dès 2019.

La Baule

Déployer les liaisons cyclables sur le territoire en lançant de façon opérationnelle les projets d’itinéraires cyclables programmés dans le schéma directeur vélo. Études de maîtrise d’œuvre et suivi des travaux. 50 kms de travaux pour le développement d’itinéraires cyclables prévus dans la programmation pluriannuelle planifiée.

Nantes

Le Département de Loire-Atlantique souhaite mettre à disposition de deux intercommunalités, sur lesquelles des enjeux de mobilités ont été identifiés, une flotte de 200 vélos à assistance électrique. Il s’agit de développer un service de location de vélo longue durée pour les habitants de ces territoires ruraux afin d’engager une dynamique autour du vélo.

Chaumes en Retz

Il s’agit de mettre en œuvre une nouvelle forme de mobilité scolaire, via un service innovant de transport collectif à vélo, généralisée à l’ensemble des écoles primaires de la commune. La commune ayant 6 écoles regroupées en 3 polarités (2 par polarité), l’objectif est de mettre en place 3 lignes de vélo bus de 8 places chacune, soit d’emmener 24 enfants. Il s’agit de vélos bus à assistance électrique, où pour chacun un chauffeur et les enfants pédalent pour emmener les enfants à l’école. L’objectif est aussi d’avoir des suiveurs. C’est-à-dire des enfants plus autonomes qui suivent le vélo bus le long du parcours. Le but est de proposer une alternative à la voiture taxi des parents et au transport collectif motorisé afin de réduire les km réalisés par ces modes de transports. Le projet s’inscrit dans une réflexion globale des mobilités scolaires via la mise en œuvre du programme Moby et l’élaboration de Plans de Déplacement Établissements Scolaires en accompagnement et ce à long terme. Ce projet s’inscrit dans une démarche intégrée d’accompagnement aux changements sur la commune. Et plus globalement par l’exemple sur un territoire plus large.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page