Juigné-les-Moutiers soutient Notre-Dame-de-Paris

Par Alain Moreau, le jeudi 18 avril 2019 — Juigné-les-Moutiers, Notre-Dame-de-Paris — 2 minutes de lecture

Cette petite commune du nord de la Loire-Atlantique, située près de Châteaubriant a décidé de faire un don de 1000 € suite à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Emmanuel Macron a lancé une souscription nationale pour reconstruire l’édifice. C’est la Fondation du patrimoine qui recueille et gère les dons. La loi Aillaguon, du nom de l’ancien ministre de la Culture, permet des déductions d’impôts avantageuses.

Juigné-les-Moutiers-soutient Notre-Dame-de-Paris-

Effectivement, depuis 2003, les entreprises déduisent 60 % de ce qu’elles versent en faveur du mécénat. Elles bénéficient aussi de l’échelonnement fiscal sur cinq années dans la limite de 25 %.  Ce même ancien ministre, Jean-Jacques Aillaguon, réclame haut et fort que l’on classe rapidement Notre-Dame de Paris sous le coup des  » trésors nationaux ». Cette décision permettrait des déductions allant jusqu’à 90 %  des sommes versées par les entreprises. Dommage qu’un dispositif similaire n’existe pas pour sauver une entreprise qui licencie à cause de ses patrons voyous. Pour les particuliers qui effectuent des dons en faveur du patrimoine, ce ne sont pas moins de 66 % qui sont déductibles de l’impôt.

Juigné-les-Moutiers, cette commune de 351 habitants a toujours voté massivement à l’extrême-droite.

Si la commune de Juigné-les-Moutiers soutient Notre-Dame, faut-il y voir un lien ? Les résultats du 2e tour de la dernière présidentielle à Juigné-des-Moutiers sont les suivants : Marine Le Pen (FN) est en tête des suffrages avec 57,44% des voix. Elle devance Emmanuel Macron (En Marche!) qui récolte 42,56% des voix. Au premier tour, la candidate de l’extrême-droite avait récolté 40,79 % des suffrages, suivie par François Fillon à 22,81 %.

Des voix s’interrogent. Le budget d’une commune doit-il servir à ce genre d’action ? Ne faut-il pas laisser les privés qui le souhaitent faire eux-mêmes le don et le montant qu’ils désirent ?

Il s’agit ici d’argent public et même si la cathédrale Notre-Dame-de-Paris est un bâtiment qui appartient à l’État, n’y a t-il pas mieux à faire ? En France, la liberté de culte est défendue par la loi. Cela s’appelle la laïcité. Elle est la liberté de chaque être de croire et elle constitue l’égalité entre les citoyens.