Le Département labellise la première aire de covoiturage et d’autopartage

Par Alain Moreau, le vendredi 5 octobre 2018 — 3 minutes de lecture

Autopartage et covoiturage, de nouveaux modes de comportements dans les mobilités.

Le Département labellise la première aire de covoiturage et d’autopartage

Contraintes budgétaires, préoccupations écologiques, envie de convivialité. Le covoiturage continue de prendre de l’ampleur en Loire-Atlantique. Il rencontre un succès grandissant auprès des habitants.

Pour encourager ce phénomène, le Département tisse un réseau d’aires de covoiturage sur tous les territoires. Plus de 225 aires « Lila covoiturage » existent en Loire-Atlantique. Une nouvelle aire vient ainsi d’être aménagée par le magasin Décathlon, à Treillières. Il s’agit de la première aire combinant covoiturage. Soit 34 places pour le covoiturage et une place pour l’autopartage en Loire-Atlantique. Une place de stationnement est également réservée pour le rechargement d’un véhicule électrique. Son utilisation est gratuite.

Située le long de la RN 137 (route Nantes-Rennes), cette nouvelle aire répond à des besoins forts de stationnement et de trajets de covoiturage pendulaires. Elle rend service à la fois aux adeptes
de covoiturage en semaine et aux clients du magasin le week-end.

L’objectif du Département est d’accompagner le développement de la pratique et de mailler le territoire le plus finement possible afin que tous les habitants de Loire-Atlantique puissent bénéficier du covoiturage, un moyen de déplacement solidaire et convivial.

Le Département développe, sécurise et encourage le covoiturage depuis 2009. Neuf véhicules sur dix ne roulent encore qu’avec une seule personne à bord. Dans le même temps, les coûts de déplacement sont importants. Il convient de réduire l’impact des déplacements sur l’environnement et la congestion routière.

34 places de covoiturage, une place d’autopartage et une borne électrique

Le covoiturage devient un véritable moyen de transport collectif. En complément des réseaux existants et constitue un outil de lien social entre les personnes.
Le Département mène donc une véritable politique d’incitation à la pratique du covoiturage qui prend plusieurs formes.  Le développement du réseau d’aires Lila covoiturage. Il s’agit à la fois d’aménager des parkings à proximité immédiate du réseau routier. Ainsi que de signaler des parkings existants (publics ou privés) pouvant accueillir une pratique de covoiturage sans conflits d’usage. Ces aires de covoiturage permettent souvent d’organiser des pratiques déjà existantes. Mais surtout d’accompagner les covoitureurs, car il est parfois compliqué de covoiturer depuis son domicile. Dans son projet stratégique 2015-2021, le Département affiche l’ambition de constituer un réseau de 200 aires en Loire-Atlantique. Un objectif déjà atteint avec la labellisation plus de 225 aires.

Un site internet pour la mise en relation des candidats au covoiturage. Le site internet covoiturage.loire-atlantique.fr créé par le Département pour mettre les utilisateurs gratuitement en
relation vient de migrer vers le service de covoiturage régulier et solidaire ouestgo.fr, déployé à l’échelle interrégionale. Et c’est toujours gratuit.

En 2018, le budget du Département dédié au covoiturage est de 200 000 €.

Pour les années à venir, l’objectif du Département est d’augmenter le covoiturage régulier (courte distance). Le covoiturage « spontané », en expérimentant, par exemple, des points stop.  Il faut également œuvrer pour un changement de comportement.