Lycée de Carquefou, le nouveau nom fait débat

Par Alain Moreau, le jeudi 11 octobre 2018 — 2 minutes de lecture

Le nom du lycée de Carquefou, fait couler beaucoup d’encre. Carquefou, aux portes de Nantes est pourtant une cité paisible et huppée, dont on ne parle à peu-près jamais.

Pour l’opposition P.S au Conseil Régional et son chef de file, Christophe Clergeau :

« La droite régionale passe en force et refuse de nouveau de tenir compte de l’opposition de la communauté éducative.Lors du CA du 27 septembre, la Région des Pays de la Loire a soumis au vote du Conseil d’administration du lycée. Proposant de le dénommer Honoré d’Estienne d’Orves. Le résultat a été sans appel : deux voix pour dont celle de sa représentante au Conseil d’administration, 15 voix contre (les représentants de l’administration se sont quant à eux abstenus). La communauté éducative a maintenu son point de vue, la Région a décidé de passer outre. C’est une faute. » explique t-il dans un communiqué.

« A l’ouverture du lycée de Carquefou à la rentrée 2017,…

...la Région a proposé de lui donner le nom d’ Honoré d’Estienne d’Orves, grand résistant que les nazis fusillèrent. Lors du premier Conseil d’administration de ce lycée (septembre 2017), les enseignants soutenus par les parents d’élèves et les lycéens ont expliqué qu’ils ne souhaitent pas le choix de ce nom.

Un concours d’idées a été très officiellement organisé au lycée ce qui a abouti à trois propositions de noms. L‘historien des sciences Michel Serres, le cryptologue britannique Alan Turing et l’astrophysicien Hubert Reeves. Avec le souhait que le lycée avant-gardiste et novateur, porte le nom d’un scientifique. Nous avons attendu un an avant de nous exprimer publiquement sur ce sujet. Puis nous avons appris que la Région maintenait son choix et décidait de ne pas tenir compte des propositions de la communauté éducative. Pourquoi ce passage en force ? La Région n’a toujours pas répondu à notre interpellation. » conclut ainsi le conseiller régional.