Loire-Atlantique

Nantes : Le préfet prévient les manifestations

Les services de l’État se mobilisent pour la mise en application des mesures de lutte contre la propagation de la COVID-19 en Loire-Atlantique.

Nantes : Le préfet prévient les manifestations en prenant trois arrêtés pour une durée d’un mois.

Dans un communiqué de la préfecture, il est précisé :

« En complément des mesures gouvernementales qui prévoient notamment la mise en place d’un couvre-feu depuis le 16 janvier à 18h, le préfet de Loire-Atlantique a pris trois nouveaux arrêtés pour prévenir et limiter tout comportement de nature à augmenter ou à favoriser les risques de contagion, en particulier dans l’espace public et propice à l’accélération de la propagation du virus.

La consommation de boissons alcooliques est interdite à Nantes du vendredi 5 mars 2021 à 8h au lundi 05 avril 2021 18h sur les voies et espaces publics listés en annexe de l’arrêté.

Le second arrêté interdit la tenue des rassemblements festifs à caractère musical répondant à l’ensemble des caractéristiques énoncées à l’article R.211-2 du code de la sécurité intérieur sur l’ensemble du territoire du département de la Loire-Atlantique du vendredi 05 mars 2021 à 8h au mardi 06 avril 2021 à 8h.

La circulation des véhicules transportant du matériel susceptible d’être utilisés pour une manifestation non autorisée notamment sonorisation, sound system amplificateur, de plus de 1 tonne PTAC est interdite sur l’ensemble des réseaux routiers du département de la Loire-Atlantique du vendredi 5 mars 2021 à 8h00 au mardi 06 avril 2021 à 8h. »

Le périmètre d’interdiction visé par ces arrêtés

Ainsi les berges de l’Erdre du pont Morand au pont de la Jonelière,  les quais de Versailles, Henri Barbusse et Ceneray sont concernés. Comme le sont la place du pont Morand, les cours Saint-Pierre Saint-André et Sully, ainsi que le square du Maquis de Saffré. Plus au sud, l’interdiction vaut également pour les berges de la Loire,  le square Daviais,  le quai de Turenne, le parvis Neptune le square Elisa Mercoeur.

Visuel : Kristine Maerel, Cultures en Lutte.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page