Loire-Atlantique

Vacances de Printemps : Pas de départ

Vacances de Printemps : Pas de départ. Les vacances de printemps débutent demain pour la zone C. Et avec l’arrivée des beaux jours, certains rejoignent le littoral. Or, la lutte contre la propagation du COVID-19 doit rester dans l’esprit de chacun, pour la santé et la sécurité de tous. Il n’est pas autorisé de changer de lieu de confinement, y compris pendant les vacances scolaires. Dès demain, les contrôles des forces de l’ordre seront renforcés et de nouvelles mesures entrent en vigueur en Loire-Atlantique.

Claude d’Harcourt, préfet de la Loire Atlantique en appelle à la responsabilité et au civisme de chacun dans un contexte où seul l’intérêt général doit primer :

« Les vacances de printemps sont synonymes pour certains de départ en vacances. Mais en cette période de confinement, ça n’est pas possible. Cela anéantirait les efforts consentis depuis trois semaines par la population. Il est indispensable de rester chez soi pour éviter la propagation du virus d’une région à l’autre. Je sais que c’est une contrainte inédite de plus que nous demandons à chacun. Limiter les contacts, c’est l’affaire de tous. »

Éviter l’arrivée et le départ de vacanciers

Les consignes sont claires. Il est interdit de changer de lieu de confinement, y compris pour les vacances scolaires. Les contrôles par les fonctionnaires de police et les militaires de la gendarmerie seront sensiblement renforcés en fin de semaine. Alors que débutent les congés scolaires de printemps pour la zone C.

Compte tenu du risque croissant de fréquentation des communes du littoral, le préfet demande donc aux forces de sécurité du département de renforcer les contrôles. Ainsi de jour comme de nuit, sur des points stratégiques,  et sur l’ensemble du département. En plus de l’amende de 135€, les personnes en infraction devront faire demi-tour.

De même, le préfet a décidé d’interdire les locations saisonnières de logements de tous types. Cette interdiction concerne toutes les communes du littoral jusqu’au 15 avril 2020.

Faire respecter les arrêtés préfectoraux en vigueur

Certains comportements laissaient à penser que tous les citoyens n’avaient pas pris la mesure de la nécessité de respecter ces consignes. C’est pourquoi, le préfet de la région Pays de la Loire, préfet de la Loire-Atlantique avait pris, le 19 mars un arrêté de fermeture des plages du département. Et puis un autre, le 20 mars, interdisant l’accès et la circulation en forêts publiques et privées, l’accès aux cours d’eau…

Toutes ces mesures sont toujours en vigueur dans le département. Pour les faire respecter, la gendarmerie et la police sont mobilisées jour et nuit sur le terrain. Les contrôles seront appuyés par un hélicoptère de la gendarmerie. Le groupement départemental de la gendarmerie et de la direction départementale de la sécurité publique utilisent des drônes.

Tags
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité