Nantes

Évacuation d’un squat ce matin à Rezé

Évacuation d’un squat ce matin à Rezé.

En exécution d’une décision de justice et à la demande de l’huissier de justice mandaté par le propriétaire des lieux, le préfet de la Loire-Atlantique accordait le concours de la force
publique afin de procéder ce matin à l’évacuation d’un squat à Rezé ce matin.

Ce matin, à 9h30, une maison occupée par des squatteurs depuis le 15 septembre 2019, située au 53, rue de la commune à Rezé, était évacuée. Et ce, en application d’une décision
judiciaire prononçant l’expulsion, en date du 5 décembre 2019.

evacuation-dun-squat-ce-matin-a-reze
Photo, La Commune

L’évacuation de ce bâtiment s’est déroulée dans le calme

Si la situation sanitaire a retardé la mise en œuvre de la décision de justice, c’est en application de celle-ci que les forces de l’ordre ont accompagné ce jour l’huissier dans son exécution. Une ordonnance de référé avait en effet été prise par le tribunal judiciaire le 5 décembre 2019.

Le 5 juin 2020, le juge de l’exécution avait débouté les occupants de leur demande de sursis à exécution. Six personnes étaient présentes à l’intérieur.

Du coté de al mairie de Rezé , on dit  » ne pas être informé. Et tout faire pour trouver un lieu pour les artistes… ». Les artistes travaillaient dans ce lieu depuis dix-huit mois, ils et elle s’y étaient beaucoup investi.e.s.

Des artistes qui tentent de redonner vie au quartier

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes réclament  » Rendez-nous la Commune « 

On peut y lire :

Le Lieu dit de « la Commune » situé 53 rue de la Commune de 1871 à Rezé est en cours d’expulsion ce matin avec l’aide d’un dispositif des forces de l’ordre impressionnant composé de 7 camions et 3 voitures, au moins, pour quelques artistes et habitants qui tentent de redonner de la vie à un quartier qui n’avait pas de lieu commun et de maison à sa disposition.

⛔️ C’est une nouvelle fois une initiative populaire, artistique, participant activement à la vie du quartier cette fois, qui est balayée du revers de la main par l’intervention des forces de l’ordre et l’expulsion des quelques habitant.e.s qui occupaient le lieu. C’est surtout la prédation du demi hectare par des projets de promotions immobilières qui vient mettre fin à un projet de vie alternatif et essentiel.

✅ Depuis la mi année 2020, l’ancien café concert revit grâce à l’initiative d’artistes. Lieu autogéré, Il est fréquenté par les habitants du quartier et permet de redonner une vie artistique dans cette partie de la ville. Le lieu qui avait connu la chute d’un mur sur le parking du LIDL voisin redoutait une expulsion, qui n’a pas tardée.

La campagne de remise à la rue par la Préfecture, avant les mois les plus froids a commencé !

#RéquisitionsPopulaires
#UnToitPourTous
#StopGentrification

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page