Nantes

Frédérique Vidal en visite à Nantes

Frédérique Vidal en visite à Nantes.

La Ministre Frédérique Vidal était en visite le 22 octobre à Nantes dans son tour de France pour la relance de l’Enseignement supérieur.

Le campus de 16 ha de Centrale Nantes, se classe parmi les meilleures écoles d’ingénieurs en France, et au niveau international. La Ministre a visité des bassins dédiés à la recherche en hydrodynamique et génie océanique. Elle s’est arrêtée devant les moyens d’essais du LHEEA. Ce laboratoire d’excellence est leader sur l’ingénierie océanique en France. Il dépend de l’unité mixte de recherche de Centrale Nantes et du CNRS.

frederique-vidal-en-visite-a-nantes

Ces bassins, uniques dans l’Académie par leurs dimensions, permettent de réaliser des simulations dans le cadre de la recherche sur les énergies marines renouvelables. En génie naval, on y teste la résistance des coques, l’optimisation, la sécurité, ou la propulsion marine. On y étudie le génie océanique, comme l’évaluation de la ressource, et les interactions de vagues.

Des bassins uniques en France

Les équipements sont composés d’un bassin de houle, le plus grand de France dédié au génie océanique,  de 50 mètres par 30 mètres. Mais également d’un canal de circulation (études des systèmes de propulsion marine, etc). L’établissement dispose d’un bassin de traction, de 140 mètres de longueur par 5 mètres de largeur. Il reste à ce jour le plus grand bassin de ce type en France consacré à l’étude de la résistance des navires et de leur tenue en mer pour optimiser les carènes. Enfin, un bassin de faible profondeur est utilisé notamment pour les études d’éoliennes offshore posées.

La génération d’une vague de 30 cm dans le bassin de houle et de génie océanique simule l’équivalent d’une vague de 13.5 mètres grandeur nature. C’est ce type de vague qui se produit lors d’une très forte tempête !

L’équipe d’ingénieurs et de techniciens réalise la conception de modèles et de capteurs spécifiques ainsi que la fabrication de modèles réduits et opère les essais. Devant Mme Vidal, une maquette d’éolienne flottante était dans le bassin. L’éolien flottant est en  ce moment en fort développement. Il peut répondre aux enjeux actuels de la transition énergétique. Centrale Nantes accueille sur son site d’essai en mer, le SEM-REV. Il s’agit de la seule éolienne installée en mer en France à ce jour, une éolienne flottante, FLOATGEN. Elle produit, depuis 2018, de l’électricité injectée sur le réseau et qui couvre les besoins en électricité de la ville du Croisic.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page