Nantes

Lancement d’une 2e ligne de Navibus

Les navettes fluviales ont une place toute particulière dans l’ambition de la métropole. C’est une nouvelle manière de se déplacer, plus agréable et qui participe à une certaine douceur de vivre.

Lancement d’une 2e ligne de Navibus intégrée au réseau Tan et reliant le Hangar à Bananes au Bas-Chantenay.

La métropole de Nantes a toujours eu un rapport particulier avec la Loire. Ce qui s’est confirmé avec le succès du Grand débat sur la Loire en 2014-2015, suivi par 40 000 participants. Le développement de nouvelles navettes fluviales est un des 30 engagements issus de ce Grand Débat. Celui-ci, inscrit dans la Feuille de route « Nantes, la Loire et nous – Nos engagements pour demain ».

Service, accessibilité, attractivité, tourisme…

Mardi 11 février, après plusieurs mois de travaux pour l’installation des pontons d’embarquement, la nouvelle ligne de navette fluviale N2 circule avec ses premiers passagers.Ils peuvent dorénavant rejoindre en 6 minutes le secteur du Bas-Chantenay et la pointe de l’Île de Nantes au Hangar à Bananes. Cette nouvelle ligne de transport en commun est intégrée et connectée au réseau Tan.

« L’ouverture de cette nouvelle ligne de navette fluviale est une preuve supplémentaire de la capacité à Nantes de valoriser son patrimoine tout en inventant les nouvelles mobilités de demain. Ce nouveau service permettra de valoriser la Loire qui fait partie de l’ADN de la ville tout en offrant un nouveau service de transport qui viendra compléter le réseau déjà existant. » Johanna Rolland, maire de Nantes, présidente de Nantes Métropole.

Une nouvelle ligne Navibus intégrée et connectée au réseau Tan

Cette nouvelle ligne permet à la fois aux habitants et aux salariés situés dans l’Ouest de Nantes d’accéder à l’Île de Nantes sans devoir passer par Commerce. Elle permet aussi des déplacements de loisirs entre deux zones dotées d’équipements touristiques et culturels. Comme le Jardin extraordinaire, la nouvelle brasserie côté Bas-Chantenay  et les bars et restaurants, galerie d’art et salle de théâtre côté Hangar à Bananes. Concernant le Bas-Chantenay, c’est un quartier en pleine transformation que la navette vient reconnecter à son fleuve. Il est l’un des grands projets qui composeront la future centralité métropolitaine. Soit 200 hectares et 3 km de rives vont y être aménagés dans les 15 ans à venir.

La liaison fluviale est assurée tous les jours de la semaine par la Semitan, dans le cadre de la délégation de service public des transports urbains. Un nouveau bateau, le « Heb Ken » (traduction « Ni trop, ni pas assez ») fait son apparition sur la Loire. Il peut embarquer jusqu’à 120 passagers (contre 95 pour les Navibus de la ligne N1) et 10 vélos. La navette est connectée à l’ouest et à l’est par les lignes du réseau de transport en commun. Sa fréquence sera identique à celles des autres navettes déjà en service (« Le Chantenay » et « L’Île de Nantes ») : un bateau toutes les 20 minutes, de 7h à 20h en semaine, de 9h à 20h le samedi et de 11h à 20h le dimanche. L’été, le service sera prolongé de 20h à minuit les vendredis et samedis soir.

Aménagement des embarcadères

Pour accueillir cette nouvelle ligne, Nantes Métropole a confié la conduite du chantier pour l’aménagement des embarcadères (pontons et passerelles) à NGE.  Entreprise Publique Locale en charge notamment de la gestion des ports et pontons de plaisance métropolitains sur l’Erdre et sur la Loire.

Pour la réalisation de ce chantier, NGE, accompagnée par les bureaux d’étude BEM, ANTEA et TBM, a retenu les entreprises ligériennes ETPO à Orvault pour le battage des pieux, Mécasoud à Saint-Nazaire pour les pontons, et Atlantic Marine à Paimboeuf pour les passerelles. Il s’agit d’un projet de près de deux ans qui comprend la phase étude, réglementaire et les travaux, lesquels se sont achevés par l’aménagement du site en janvier 2020.

Au niveau de la gestion des embarcadères, ceux-ci pourront être utilisés dans le cadre de l’appel à projets FLOTS pour des embarquements et débarquements uniquement. Et sous réserve de ne pas gêner l’activité du Navibus.

En ce qui concerne les zones d’accueil et les cheminements, ils ont été réalisés par les Pôles métropolitains sur le domaine public et par l’agence Phytolab sur le site des Docks de Chantenay.
Le montant de l’opération : 2,28 M€ TTC.

Visuel : Régis Routier/ Nantes Métropole

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer