Nantes : Le portrait présidentiel décroché

Par Alain Moreau, le jeudi 11 février 2021 — Emmanuel Macron, GIGNV — 2 minutes de lecture
nantes-le-portrait-presidentiel-decroche

Nantes : Le portrait présidentiel décroché ce mercredi, à la mairie annexe de Nantes, 14, rue des Herses.

Après un premier décrochage à l’IRA ce matin, et à quelques heures de la première visite à Nantes d’Emmanuel Macron, des membres du groupe GIGNV sortait le portrait présidentiel de la mairie annexe de Nantes Sud.

Les activistes sanctionnent, avec non-violence mais détermination, le sabotage de la loi Climat par le gouvernement. Et ils condamnent notamment sa façon de trafiquer les objectifs climatique.

Margot Meunier, porte-parole du GIGNV, explique :

« Nous avons réquisitionné le portrait présidentiel car Emmanuel Macron n’a pas tenu sa promesse de reprendre sans filtre les 150 propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat.
Nous rendrons le portrait quand le gouvernement prendra des mesures à la hauteur des enjeux et des objectifs de l’Accord de Paris. Chaque dixième de degré compte, et l’inaction a des conséquences sur des millions de vies. Il est irresponsable de repousser le passage à l’action ! »
Le personnel de l’IRA nous a empêché·es de partir avec le portrait. Après avoir échangé dans le calme avec la direction, nous avons laissé sur la table les 150 mesures proposées par la CCC afin de rappeler au président son engagement de les reprendre sans filtre !  »
Le Groupe d’intervention des grenouilles non violentes (GIGNV), organise des actions non violentes de désobéissance civile en Loire-Atlantique. Ses membres mènent des actions chocs et symboliques. Ils s’opposent fermement à l’implantation d’Amazon à Montbert , à Carquefou et ailleurs en Loire-Atlantique.
Le groupe se veut alternatif et non-violent. Il s’oppose à la politique du tout-voiture dans les villes.

Le décrochage de Macron, pas une première

Le décrochage du portrait présidentielle n’est pas une première en Loire-Atlantique. En 2020, 40 activistes étaient  poursuivis dans 12 procès pour « vol en réunion ». Trois membres d’ANV-COP21 Ancenis étaient à la barre du tribunal correctionnel de Nantes le 3 septembre 2020. Outre Ancenis, les activistes décrochaient portraits officield’Emmanuel Macron dans les mairie(s) de Bouguenais, Haute-Goulaine, Basse-Goulaine et Saint-Herblain.