Loire-AtlantiquePolitique

Mélenchon, plainte du Ministre de l’Intérieur

Dans un communiqué le Ministre de l’intérieur indique que le « Le parquet de Paris a ouvert ce matin une enquête pour « menaces ou actes d’intimidation contre l’autorité judiciaire » » ainsi que « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ».

A la suite des incidents qui se sont produits hier lors des perquisitions menées notamment au siège de la France insoumise. Et ce dans le cadre de deux enquêtes préliminaires pour détournement de fonds publics et financement illicite de parti politique.

Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur condamne

« S’il n’appartient pas aux membres du Gouvernement de commenter une procédure judiciaire en cours. Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur condamne et condamnera toujours fermement les violences commises à l’encontre de magistrats et de fonctionnaires de police, dans le cadre de leurs missions. »… »Il appartiendra à l’autorité judiciaire, et à elle seule, de déterminer les responsabilités éventuelles.

« Le Ministre de l’Intérieur tient par ailleurs à réaffirmer son entier soutien et sa totale confiance aux fonctionnaires de police concernés. Sous l’autorité du procureur de Paris. Et après autorisation expresse du juge des libertés et de la détention. Comme l’a rappelé le Premier Ministre aux Questions d’actualité au gouvernement. »

Jean-Luc Mélenchon avait qualifié d’« acte politique » les perquisitions ayant visé, son domicile. Elles avaient eut lieu également dans les locaux du parti, La France insoumise. Le député,  leader du mouvement de la France insoumise de filmait en direct l’intervention de la police su Facebook Live. La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Ces perquisitions ont eu dans le cadre de deux enquêtes préliminaires. Une pour détournement de fonds publics et une autre financement illicite de parti politique.

En dehors de cette plainte SGP Police-FO réclame « des excuses publiques » au chef de file de La France Insoumise.

Ce matin invité de Jean-Jacques Bourdin,  le député des Bouches du Rhône dénonçait une opération disproportionnée. Il expliqué qu’il s’agissait d’une opération politique.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer