Solidarité

Une aide de solidarité aux plus démuni(e)s

Une aide de solidarité aux plus démuni(e)s à compter du 15 mai.

La crise sanitaire liée au Covid-19 pèse sur le quotidien de tous nos concitoyens. Et plus encore pour celles et ceux dont les revenus sont réduits. La situation de confinement que nous vivons a fait augmenter les dépenses du quotidien. En particulier celles des familles, et certains ont pu perdre des sources de revenus précieuses dans le contexte actuel.

C’est la raison pour laquelle le Gouvernement verse une aide exceptionnelle de solidarité.

Aucune démarche n’est nécessaire

La CAF versera l’aide exceptionnelle de solidarité à partir du 15 mai 2020.

Pour ceux d’entre vous qui bénéficient du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), cette aide s’élève à 150 euros par foyer. A cela s’ajoutent 100 euros par enfant à charge.

En région Pays de la Loire, ce sont 163 968 foyers* et 224 466 enfants qui bénéficieront de cette aide exceptionnelle de solidarité versée en une fois, le 15 mai 2020, automatiquement par les caisses d’alloca-tions familiales (CAF), les caisses de la mutualité sociale agricole (MSA) et Pôle emploi.

Une aide de solidarité aux plus démuni(e)s

64 603 en Loire-Atlantique; 37 179 en Maine-et-Loire; 10 767 en Mayenne; 28 328 en Sarthe; 23 091 en Vendée. Ce dispositif de solidarité, absolument nécessaire pour soutenir les foyers modestes qui subissent plus durement les conséquences de la crise épidémique, représente un budget de plus de 29 millions d’euros,pour la région Pays de la Loire.

Pour qu’aucune famille, aucune personne, ne soit oubliée pendant cette crise

Pour les familles qui ne bénéficient pas du RSA ou de l’ASS mais des aides personnelles au logement (APL), cette aide exceptionnelle s’élève à 100 euros par enfant à charge.

Le maintien de l’aide alimentaire et du service public de l’hébergement, la continuité des droits sociaux et tous les dispositifs de soutien aux plus fragiles nécessitent en effet dans un contexte inédit une mobilisation exemplaire, coordonnée, massive.

Pour les sans-abris : Hébergement, accès à l’alimentation et aux soins

Prolongation de la trêve hivernale jusqu’au 10 juillet, 3000 places ouvertes dans les structures d’hébergement, 789 places d’hôtel supplémentaires dont 448 en Loire Atlantique.
5 sites spécialisés ouverts pour les sans-abris malades du Covid-19 mais ne relevant pas d’une hospitalisation, soit 138 places dans la région.

Une aide de 200€ pour les jeunes précaires ou modestes de moins de 25 ans

Cette aide sera versée par les CROUS et les CAF début juin à 800 000 jeunes :
Étudiants ayant perdu leur travail ou leur stage.
Etudiants ultramarins éloignés de leur famille et en grande difficulté financière.
Jeunes non étudiants de moins de 25 ans, bénéficiant d’une APL et sans enfants à charge.
200 000 tickets service distribués dans la région pour des produits d’alimentation et d’hygiène.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer