Tribune Libre

La région investit 200 000 € pour l’industrie du tabac !

Dans un Tribune Libre, le groupe d'opposition PS au Conseil Régional dénonce les dérives des subventions.

La région investit 200 000 € pour l’industrie du tabac !

A l’occasion de la réunion de la commission permanente du Conseil régional des Pays de la Loire, vendredi 14 février, la majorité soumettra au vote une subvention d’un montant de 200 000 € à une société produisant du tabac destiné à la fabrication de cigarettes. Nous nous opposons fermement à ce que la puissance publique finance l’industrie du tabac !

Dans un rapport soumis au vote de la commission permanente qui se réunira vendredi 14 février, il nous est demandé de valider une aide d’un montant conséquent, de 200 000 €, à la société LTR Industries dont le siège social est basé à Quimperlé et l’établissement de production implanté à Spay (72). Spécialisée depuis 50 ans dans la production de tabac reconstitué, il s’agit…d’une filiale du groupe américain SWM qui emploie plus de 3000 salarié.e.s et réalise un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros dans le monde.

Par cette démarche, la majorité indique vouloir accompagner la société LTR qui, face au « déclin du marché du tabac dans le monde », doit « trouver de nouveaux débouchés d’activité ». Cette subvention est ainsi destinée à financer des programmes de recherche et développement afin de permettre à l’entreprise de développer de nouveaux produits, notamment des cigarettes à base de tabac reconstitué.

Alors que, dans son Plan régional d’accès à la santé 2017-2020, la majorité assure vouloir « accentuer sa mobilisation en faveur d’une santé pour tous et sur tous les territoires », voilà que celle-ci consacre une somme conséquente au financement d’une industrie dont les effets sur la santé ne sont plus à démontrer.

Comment le Conseil régional peut-il se targuer d’œuvrer pour la santé de toutes et tous, afficher une ambition en matière de lutte contre les addictions et de prévention vis-à-vis des jeunes notamment, et verser 200 000 € à un producteur de tabac dont les comptes sont par ailleurs au beau fixe ? Comment peut-elle assurer sa compétence en termes de santé publique tout en participant à la mobilisation contre le « déclin du marché du tabac » ?

Nous nous opposons donc fermement à l’adoption de cette délibération et demandons à la majorité d’y renoncer.

Twitter: @groupeSERRpdl / Facebook: https://www.facebook.com/pspaysdelaloire/

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité